Skip to content

Remettre son égo sur pied après une perte d’emploi et un rejet

Selena Dehne, JIST Publishing

Votre orgueil peut être mis à rude épreuve lorsque vous apprenez que vous perdez votre emploi, qu’on vous refuse une entrevue ou que quelqu’un d’autre a obtenu l’emploi que vous convoitiez tant. Bien qu’il s’agisse de situations normales et courantes en période de transition dans une carrière, il ne faut pas tarder à vous ressaisir pour éviter que votre orgueil blessé nuise à votre recherche d’emploi.

Lorsque l’orgueil est blessé, la motivation, l’énergie et l’attitude peuvent en souffrir grandement, et ce sont là des éléments indispensables à la réussite sur le marché du travail. Pour conserver une bonne estime de soi tout au long d’une recherche d’emploi, voici ce qu’il faut faire et éviter selon Jean Baur, auteure de Eliminated! Now What?.

À faire :

 

    1. Il est important de comprendre qu’il faut du temps pour s’habituer à une nouvelle situation, probablement inédite pour vous.

 

    1. Demander de l’aide : consultez un conseiller en carrières, parlez à un ami ou participez à un groupe de transition. Recueillez des opinions extérieures sur le processus et sur les manières de vous positionner sur le marché du travail.

 

    1. S’assurer d’avoir un échéancier écrit et un plan de recherche d’emploi : ce n’est pas infaillible, mais en notant ce qu’ils ont à faire, la plupart des gens évitent de se perdre ou de se décourager au moment d’agir.
    1. S’accorder un peu de temps avant de sauter aux conclusions. Après seulement une semaine d’attente, il est prématuré de décréter qu’il est inutile d’espérer parce que vous n’avez pas eu de nouvelles des trois demandes d’emploi en ligne auxquelles vous avez répondu.

À éviter :

 

    1. Passer beaucoup de temps avec d’anciens collègues (qui travaillent toujours pour votre ex-employeur ou non) si les conversations sont négatives et émotives. Cela ne vous fera aucun bien.
    1. Écouter les commentaires décourageants selon lesquels vous ne travaillerez plus jamais. Malheureusement, ce type de commentaire provient souvent d’amis ou de membres de votre famille qui sont bien intentionnés, mais qui ne connaissent pas bien le marché du travail.
    1. Fréquenter des personnes qui ont abandonné la partie.
    1. Regarder beaucoup les nouvelles. Contentez-vous d’un maximum de trente minutes d’actualités par jour. Réduisez votre consommation de nouvelles : privilégiez les émissions de radio ou la lecture de journaux au détriment des nouvelles télévisées, qui ont tendance à dramatiser les questions de chômage.
    1. Présumer que vous connaissez l’issue de votre recherche d’emploi, C’est un processus imprévisible qui réserve souvent des surprises, même aux conseillers en carrières chevronnés.

Selena Dehne est rédactrice pour JIST Publishing et partage avec les chercheurs d’emploi et ceux qui veulent réorienter leur carrière des renseignements sur les dernières tendances en matière de main-d’œuvre, de carrière et de recherche d’emploi. Elle est également l’auteure du blogue sur les carrières et la recherche d’emploi de JIST Publishing (http://jistjobsearchandcareer.blogspot.com/). Suivez-la sur Twitter à l’adresse http://twitter.com/SelenaDehne.

Be First to Comment

Leave a Reply